Le producteur d’eau minérale « Sano » a cessé ses activités pendant six mois en raison du non-respect des normes opérationnelles

0
87

(Affaires au Cameroun) – Le Ministre chargé de l’Industrie, Gabriel Dodo Ndoké, a signé le 4 mars un arrêté suspendant l’exploitation et le conditionnement de l’eau de marque «Sano» produite par la société du même nom. La société Sano (…) a été suspendue pour une durée de six mois à compter de la date de signature de cette décision de toutes activités dans le domaine de l’exploitation et du conditionnement de l’eau, dénommée Sano, pour non-respect des normes d’exploitation et emballage de bouteilles d’eau et bonbonnes destinées à la consommation publique Le membre du gouvernement écrit.

Il détermine la reprise des activités de cette société en: établissant un plan de site indiquant clairement le périmètre de sécurité des points de collecte; la remise d’un rapport d’assainissement complet du site, réalisé par une structure agréée par le ministre chargé de la santé publique; la soumission d’un plan de gestion des déchets approuvé par l’administration chargée de l’environnement; mise en place de lignes de conditionnement autorisées pour toutes les gammes.

De plus, précise le ministre, le producteur doit procéder à la  » changement de l’étiquette de nom de «eau minérale» à «eau de Sano» Cela implique que la marque Sano ne peut plus prétendre faire partie de la gamme des eaux minérales.

Enfin, l’entreprise doit fournir à Sano des résultats satisfaisants des analyses physico-chimiques et microbiologiques complètes réalisées par un laboratoire accrédité par les ministères en charge des mines ou de la santé publique.

A la lecture du décret signé par Gabriel Dodo Ndoke, on apprend que cette sanction à l’encontre de la société Sano fait suite à une surveillance et un contrôle technique effectués le 28 décembre 2020 par des inspecteurs du ministère chargé de l’Industrie. Le 31 décembre, ces inspecteurs ont rédigé un rapport indiquant: « violations et violations liées aux lois minières

Cette sanction mettra un terme à une entreprise qui conquiert depuis plusieurs années des parts de marché dans le secteur des eaux minérales derrière le leader du marché Source du Pays (68% des parts de marché en 2018) qui a les marques «  Supermont  » et «  O ‘Pur’ et Sabc (24% de part de marché en 2018) dont le produit phare est ‘Tangui’.

Selon les dernières données des Brasseries du Cameroun, Sano occupait en effet la troisième position de ce segment de marché en 2018 avec 7,5% de part de marché. Merci ceci  » promotions permanentes de ses produits

Sylvain Andzongo



Source link

QU’EN PENSEZ-VOUS?

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Donnez votre point de vue et aboonez-vous!

[gs-fb-comments]

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre point de vue compte, donnez votre avis

[maxbutton id= »1″]