Cameroun – Microfinance: le ministre des Finances Louis Paul Motaze donne huit mois aux institutions sans agrément pour se conformer

0
89


Dans ce communiqué de presse récemment publié, le financier national donne à ces microfinances jusqu’au 31 décembre 2021 pour initier ou compléter la due diligence nécessaire à une conformité effective.

À la fin de la semaine dernière, la liste avec 415 agences la microfinance agréée au Cameroun, le Ministre des Finances (MINFI), Louis Paul Motaze Rappelle qu’il est fortement recommandé que les institutions qui ne se conforment pas encore aux exigences du nouveau système de régulation des activités de microfinance dans la zone CEMAC engagent ou complètent les due diligences nécessaires à leur conformité effective avant la fin du moratoire fixée au 31 décembre , 2021 « , on peut lire dans les colonnes du journal national bilingue Cameroun Tribune en kiosque le 12 avril 2021.

Le Trésorier National donne ainsi huit mois à ces institutions bancaires pour se conformer au nouveau système de régulation de l’activité de microfinance dans la Communauté Economique et Monétaire de l’Afrique Centrale. Ceci est clairement indiqué dans le communiqué de presse de ce ministre « La poursuite de l’activité de microfinance sans l’approbation est interdite », on peut lire dans les colonnes du journal.

Notre collègue confirme que certaines institutions de microfinance ne se soumettent à aucun des aspects clés de la réglementation prudentielle applicable aux institutions soumises à la Commission bancaire de l’Afrique centrale du 30 juillet 2020. Ce règlement « Élabore maintenant le capital social des institutions de microfinance 300 millions de FCFA pour ceux de la deuxième catégorie et 150 millions de FCFA pour les institutions de microfinance de la troisième catégorie « , note le journaliste.

Pour empêcher ces entreprises voyous de voler sans vergogne les épargnants, le MINFI attire l’attention du public sur la nécessité de contacter des entreprises dûment reconnues.

Parmi les institutions de microfinance qui ont fait faillite et englouti des milliards de FCFA auprès de clients, le journaliste cite Des noms comme CADECI, la coopérative financière de l’estuaire (COFINEST), Premier investissement pour l’aide financière (FIFFA), Caisse populaire du Littoral (CAPOL), et plein d’autres

Wilfried SUPPRIMER



Source link

QU’EN PENSEZ-VOUS?

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Donnez votre point de vue et aboonez-vous!

[gs-fb-comments]

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre point de vue compte, donnez votre avis



Lire aussi  Cameroun - Projet de construction de la centrale hydroélectrique de Nachtigal: Après les tensions, les travaux sur le site du projet ont effectivement repris