World news – WhatsApp embarrassé, signal comme le chevalier blanc de la communication en ligne

0
19

Science et avenir

Haute technologie

Réseaux et télécommunications

Par

Arnaud Devillard

le 1er novembre 2021 à 17 h 49

Les abonnés

Cette application de messagerie instantanée, apparue en 2014, est financée par les dons de ses utilisateurs, sans collecter ni revendre leurs données. Toutes les communications sont cryptées et le code est librement accessible.

Si vous êtes un service de messagerie instantanée qui traite de la protection des données et de la conservation des données personnelles, cela ne peut pas nuire à être recommandé par Edward Snowden. En fait, c’est l’heureux sort de l’application de signal que le lanceur d’alerte a annoncé en 2015 et à nouveau mis en avant en septembre 2019.

Début 2021, Signal est à l’honneur sans le chercher. En fait, WhatsApp a annoncé une prochaine mise à jour de ses conditions d’utilisation la semaine dernière: le 8 février, ce messager de deux milliards d’utilisateurs devra accepter de partager ses données avec sa société mère Facebook. Sinon, WhatsApp ne peut plus être utilisé.

WhatsApp a été fondé en 2009 à Mountain View, en Californie, par l’ancien Yahoo! fondé et basé sur le principe de ne pas exploiter les données et messages de ses membres et de les utiliser pour les mettre en contact les uns avec les autres. que leurs numéros de téléphone. En 2014, cependant, le service a été acheté par Facebook et a jeté une ombre sur l’ensemble du projet d’origine. Ce qui, en fait, s’effondre définitivement avec l’annonce récente.

Début 2021, Signal est à l’honneur sans le chercher. En fait, WhatsApp a annoncé une prochaine mise à jour de ses conditions d’utilisation la semaine dernière: le 8 février, ce messager de deux milliards d’utilisateurs devra accepter de partager ses données avec sa société mère Facebook. Sinon, WhatsApp ne peut plus être utilisé.

WhatsApp a été fondé en 2009 à Mountain View, en Californie, par l’ancien Yahoo! fondé et basé sur le principe de ne pas exploiter les données et messages de ses membres et de les utiliser pour les mettre en contact les uns avec les autres. que leurs numéros de téléphone. En 2014, cependant, le service a été acheté par Facebook et a jeté une ombre sur l’ensemble du projet d’origine. Ce qui, en fait, s’effondre définitivement avec la dernière annonce.

D’où l’appel de tout le monde, d’Elon Musk à l’internaute moyen, à privilégier Signal. Sur son compte Twitter, l’application n’hésite pas à annoncer qu’elle figure actuellement parmi les meilleurs téléchargements dans différents pays. L’afflux de connexions a en fait mis à rude épreuve leur infrastructure technique, comme ils l’ont également confirmé sur Twitter pour expliquer pourquoi, par exemple, certains nouveaux utilisateurs n’étaient actuellement pas en mesure de créer des groupes.

Le signal est pour iOS, Android, Mac Ordinateurs, PC Windows ou ordinateurs Linux disponibles. Comme avec WhatsApp, le programme vous permet d’envoyer des messages, des photos, des vidéos, des sons, de créer des sous-groupes d’utilisateurs … et de passer des appels. Le premier point qui parle de lui-même est que les messages sont cryptés de bout en bout par défaut. L’utilisateur n’a pas à activer la fonction. Signal ne sait pas qui envoie un message à qui, et encore moins ce qu’il contient. Et ces informations sont encore moins transmises à des tiers, par exemple à des partenaires commerciaux.

De plus, Signal est développé à partir de composants technologiques gratuits qui sont librement accessibles et consultables pour tous (open source), contrairement aux messages du Russian Telegram, un temps où ils se sont prononcés contre le régime de Vladimir Poutine, mais en possession de la technologie. Signal joue la transparence. En fournissant le code, tout développeur peut vérifier comment il a été conçu pour voir les modifications, le niveau de sécurité, etc. En 2017, les fonctionnaires du Sénat américain ont été officiellement autorisés à utiliser Signal en raison de cette multitude de fonctionnalités qu’aucune des autres applications n’offre. Il en va de même pour la Commission européenne en 2020.

Ce service a été cofondé en 2014 par le spécialiste du cryptage et de la sécurité informatique Moxie Marlinspike et l’un des cofondateurs de WhatsApp, Brian Acton, qui a quitté l’entreprise en 2017 . Les deux hommes ont fait appel à Signal Messenger, la société responsable du développement technique de la messagerie, et à Signal Foundation, une organisation à but non lucratif dont le travail est de collecter des fonds pour financer Signal.

le business model: téléchargement gratuit de l’application, pas d’abonnement, pas de publicité ciblée, pas de monétisation des données. Signal reçoit des dons d’utilisateurs, d’autres organisations et sympathisants ainsi que de Brian Acton lui-même, qui a fait don de 50 millions de dollars américains à la fondation en 2018.

The Signal n’est pas coté en bourse. Cela n’a pas empêché une petite confusion après qu’Elon ait conseillé à Musk de l’utiliser dans un tweet (« Use Signal »): l’action d’une société de technologie médicale qui a appelé Signal Advance a augmenté de 60 cents à 7,19 $ , parce que les investisseurs pensaient parier sur la messagerie du même nom!

Votre adresse sera utilisée pour envoyer les newsletters qui vous intéressent. Conformément à la loi Informatique et Libertés du 6 janvier 1978, mise à jour par la loi du 6 août 2004, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition aux données vous concernant en écrivant à l’adresse abonnements @ Sciencesetavenir .fr

Votre adresse sera utilisée pour envoyer les newsletters qui vous intéressent. Conformément à la loi Informatique et Libertés du 6 janvier 1978, mise à jour par la loi du 6 août 2004, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition aux données vous concernant en écrivant à l’adresse abonnements @ Sciencesetavenir .fr

Ref: https://www.sciencesetavenir.fr

QU’EN PENSEZ-VOUS?

Donnez votre point de vue et aboonez-vous!

[gs-fb-comments]

Votre point de vue compte, donnez votre avis

[maxbutton id= »1″]