World news – Rugby / Top 14 – Les élucubrations de Lopez ont répondu à l’ASM cette semaine

0
13

Camille Lopez était un capitaine qui s’est remis de sa défaite face au Racing (24-22). Il y a peu à dire. AU?? chaud, après la rencontre l’ouvreur avait même signalé des lacunes en termes de participation à l’entraînement.

« C’était ch … Pour le dire poliment, ça commence à casser des choses … (.. .) Cela fait un mois et demi que nous avons commencé s ??? « Éliminez à moins que vous n’ayez travaillé dur comme nous le faisons depuis le début de la saison », Camille Lopez avait tellement lâché.

Des mots qui Il a apparemment rencontré ses partenaires, son équipe technique et même la présidence. Jean-Michel Guillon a modéré les propos du joueur en raison d’une frustration légitime, mais était plutôt satisfait du discours.

Camille est un leader. Quand il parle, tout le monde l’écoute. Ses paroles ont eu un impact

« Camille lui parlait au ventre. Si vous analysez ses paroles aujourd’hui, vous ne pouvez pas jeter le bébé avec l’eau du bain. Il a piqué l’équipe, ça ne doit pas être mauvais Ce n’est pas grave si vous partez en groupe se piquent, la réaction est soit contre-productive, soit elle solidifie encore plus le groupe. Dans cet esprit, Camille a la maturité nécessaire pour savoir qu’il peut le dire à l’équipe. BEIM « 

Ses partenaires connaissent à fond la personnalité de l’ouvreur. » Camille a dit ce qui le gênait, il est comme ça. Il était important pour lui de laisser ce hurler de nos cœurs « , a déclaré Judicaël Cancoriet . « Camille a dit ce qu’elle a dit. » Il avait du cœur « , rapporte Judicaël Cancoriet et, comme tous ses coéquipiers, écoute les propos du capitaine de l’ASM. Photo Fred Marquet

Cette réaction a évidemment porté ses fruits. beaucoup sur le volume de travail et les investissements qui, selon Franck Azéma, ont toujours été là, mais plutôt sur la qualité de la formation et de la concentration.

« Camille est un leader. Quand il parle, tout le monde l’écoute. Ses mots en avaient un Influence. Nous avons redoublé d’efforts cette semaine pour faire sortir un grand match dimanche (à Pau, coup d’envoi à 16h40, ndlr). Le niveau technique était meilleur. En pratique, il y a eu moins de fautes. Le groupe ça va sortir plus gros », admet Bastien Pourailly.

Les impondérables restent. Ces blessés continuent de punir l’ASM et surtout avant. Des absences qui pèsent forcément sur la conquête de l’Auvergne, l’un des très pauvres élèves du top 14 (12e touche et 13e de mêlée au championnat). Aucune langue ne peut améliorer la situation. Il suffit de revenir en arrière et de retravailler pour tenter de dégager partiellement le laitier.

« Aujourd’hui, nous avons neuf cadres de notre front pack qui ne sont pas là », regrette Franck Azéma. Nous n’avons rien à reprocher aux jeunes qui sont là et qui se donnent tous les week-ends. Nous devons les aider et progresser. C’est la première fois que nous perdons autant de joueurs du front pack depuis que je suis ici. C’est bien sûr important. Nous devons accepter cela et mordre la balle. BEIM « 

Bernard Goutta et Didier Bès ont évidemment fait face à ces problèmes récurrents en line-up et au corps à corps. Â € œIl y a des soucis de timing et techniques quand il s’agit de toucher des roues. Nous avons beaucoup travaillé dessus. Nous avons une planche. fait », a expliqué Judicaël Cancoriet.

L’esprit de rébellion semble donc être du côté de Clermont avant ce déplacement à Pau. Après ces mots, il est temps de passer à l’action.

je vais répondre
Je alerte

Je pense comme toi Pierre-Marie
Ce sont des choses qui sont dites en interne parce qu’il a rendu les coureurs avant d’entraînement un peu paresseux devant tout le monde, et ce n’est pas bon pour ça. ?? Ambiance et image …
La réponse doit venir du terrain et j’espère que les joueurs veulent montrer leur fierté
Personnellement, je ne suis pas en faveur de jeter le bébé avec l’eau du bain
Attendons des jours meilleurs, la malchance des blessures finira par s’arrêter et nous retrouverons l’équipe gagnante qui nous a fait plaisir en début de saison

je vais répondre
Je alerte

Monsieur Lopez, il n’y a pas si longtemps, c’étaient vos partenaires qui auraient pu parler de vous dans les mêmes mots. Vous faites partie d’une équipe dont vous êtes le capitaine et vous n’avez pas à vous moquer de vos partenaires en public. Pas très professionnel.

je vais répondre
Je alerte

je vais répondre
Je alerte

Ref: https://www.lamontagne.fr

QU’EN PENSEZ-VOUS?

Abonnez-vous à notre chaîne Youtube en cliquant ici: EBENE MEDIA TV

Vidéo du jour:

Donnez votre point de vue et aboonez-vous!

[gs-fb-comments]

Votre point de vue compte, donnez votre avis

[maxbutton id= »1″]