World news – Renault s’attend à une année 2021 difficile après une perte record de 8 milliards d’euros en 2020

0
25
--- ---

PARIS (Agefi-Dow Jones) – Renault a annoncé vendredi que 2021 serait une année difficile, le constructeur ayant subi la plus grosse perte de son histoire de 8 milliards d’euros l’année dernière, en raison de la contribution de Nissan et de la crise sanitaire alourdie.

« L’année 2021 sera difficile, avec des incertitudes liées aux crises sanitaires et à la livraison de composants électroniques », a déclaré Luca de Meo, PDG de Renault, dans un communiqué.

Renault a déclaré avoir été frappé par la pénurie de composants électroniques qui affectait l’ensemble du secteur automobile, affirmant qu’il «faisait tout son possible pour limiter son impact». Le Groupe estime que cette pénurie devrait culminer au deuxième trimestre avant de se rattraper au troisième trimestre. Tout au long de 2021, le groupe a identifié un risque d’environ 100 000 véhicules non produits en raison de cette pénurie, car Renault fabrique environ 3 millions de voitures par an.

Renault n’a fixé aucun objectif pour 2021 et n’a fait que confirmer les perspectives pour 2023 contenues dans son plan stratégique «Renaulution». En particulier, ces objectifs prévoient une marge opérationnelle supérieure à 3% et un cash flow libre opérationnel cumulé de l’industrie automobile d’environ 3 milliards d’euros entre 2021 et 2023.

Le groupe a fourni ces indications après avoir subi la pire perte de l’histoire l’année dernière, bien que les premiers signes de reprise aient été observés au second semestre.

Sur l’ensemble de l’année 2020, Renault a enregistré une quote-part de perte nette de 8 milliards d’euros après une perte de 141 millions d’euros en 2019. Le résultat a été particulièrement influencé par une contribution négative de Nissan de 5 milliards d’euros.

En raison de la détérioration des résultats, Renault a décidé de ne pas verser de dividende pour l’exercice 2020. L’année dernière, en raison de la crise sanitaire, Renault a également décidé de ne pas payer de coupon.

Le chiffre d’affaires consolidé s’élève à 43,5 milliards d’euros, en baisse de 21,7% par rapport à l’année précédente et de 18,2% à taux de change constants. Les ventes d’automobiles hors Avtovaz ont reculé de 23% à 37,7 milliards d’euros. Les ventes du Groupe ont été impactées par un effet volume négatif de 19,2 points et la baisse des ventes aux partenaires à 5,1 points. A l’inverse, les efforts du groupe pour augmenter les prix ont eu un effet positif de 3,9 points.

La marge opérationnelle du Groupe est négative à 337 millions d’euros. La marge opérationnelle du seul secteur automobile, hors Avtovaz, est de -1,45 milliard d’euros. Cependant, Renault a déclaré avoir une marge opérationnelle positive au second semestre, tant pour le groupe dans son ensemble à 3,5% que pour le secteur automobile à 0,9%.

La perte opérationnelle en 2020 est de 2 milliards d’euros contre un résultat opérationnel de 2,1 milliards d’euros en 2019.

Le flux de trésorerie disponible dans le secteur automobile a été négatif sur l’ensemble de l’année à 4,6 milliards d’euros. Au second semestre, il était positif à 1,8 milliard d’euros.

Renault a également déclaré avoir atteint 60% de son plan de réduction des coûts fixes de 2 milliards d’euros d’ici 2020, un objectif fixé pour 2022.

Après deux années de pertes consécutives, Renault a désormais mis sur le marché sa «Renaulution». Ce plan stratégique en trois phases doit permettre au constructeur de retrouver sa rentabilité et de le préparer à s’implanter dans la chaîne de valeur de la nouvelle mobilité.

Renault s’attend à une année 2021 difficile après une perte record de 8 milliards d’euros en 2020 | Dow Jones

Renault s’attend à une année 2021 difficile après une perte record de 8 milliards d’euros en 2020 | Dow Jones

Renault fait état d’une perte historique de 8 milliards d’euros en 2020, mais se redressera au second semestre | REUTERS

Recommandations des analystes: Michelin, Renault, Accor, M6, Société Générale, TechnipFMC, Vivendi, Natixis | invest.fr

VALEO: Valeo vise une reprise de 10% du marché automobile en 2021 et vise à améliorer sa marge

VALEO: Valeo s’attend à une reprise du marché automobile de 10% en 2021 et vise à améliorer sa marge

SUPERSONIC IMAGINE: Supersonic Imagine, contraint de se recapitaliser, laisse une issue à ses actionnaires minoritaires

INNELEC MULTIMEDIA: Innelec enregistre une croissance de 27% au troisième trimestre

ATOS: Atos: cela perturbe la rentabilité

Groupe d’orientation: près de 40% d’activité en moins dans la première moitié du groupe d’orientation

VOGO: Vogo, les efforts portent leurs fruits même sans public

DANONE:
Danone prévoit de stabiliser ses marges en 2021 malgré un retour tardif à la croissance

RENAULT:
Renault s’attend à une année 2021 difficile après une perte record de 8 milliards d’euros en 2020

DANONE:
Danone prévoit de stabiliser ses marges en 2021 malgré un retour tardif à la croissance

ATOS:
Atos lance un programme de rachat d’actions pour un montant maximum de 98,4 millions d’euros

HERMES INTL:
Hermès confirme son objectif de croissance à moyen terme après un bond de ses ventes au quatrième trimestre

Ref: https://investir.lesechos.fr

QU’EN PENSEZ-VOUS?

Abonnez-vous à notre chaîne Youtube en cliquant ici: EBENE MEDIA TV

Vidéo du jour:

Donnez votre point de vue et aboonez-vous!

[gs-fb-comments]

Votre point de vue compte, donnez votre avis

[maxbutton id= »1″]