World news – Rallye Monte-Carlo: objectif de Thierry Neuville en vue

0
14

Alors qu’Ogier, Evans et Rovanperä attaquent dans cet ordre lors de la dernière journée du Rallye de Monte-Carlo, Thierry Neuville vise la 4e place. Surtout, pour en savoir plus sur Martijn Wydaeghe, son nouveau copilote, avec qui il va continuer la saison.

Alors que les deux premières étapes du Rallye de Monte-Carlo se sont déroulées sur des routes majoritairement sans neige et sans glace, le seule étape chronométrée le samedi matin entre Saint-Clément et Freissinières (20 km) un bon terrain de jeu. différent des participants et surtout un tout autre aspect de la course!

La Hyundai a fait des miracles sur ces routes blanches, et Thierry Neuville signe son premier (et toujours seul) meilleur temps devant les i20 WRC de Loubet et Sordo . Alors que les Toyotas y étaient totalement perdus! En proie à une Yaris WRC qui manquait d’adhérence. Une note ? Ogier a donné à Neuville 42 secondes d’un seul coup: 2 secondes par kilomètre! Un déficit rarement vu en Championnat du Monde des Rallyes.

Puis, lorsque les Toyotas sont passés pour la deuxième fois dans la Spéciale La Bréole Selonnet (18 km), tout est revenu «à l’ordre»: sur beaucoup moins asphalte délicat ils ont brillé à nouveau au point d’occuper le podium virtuel en étant ensemble en une minute. De quoi permettre à Jari-Matti Latvala, le nouveau patron de l’équipe japonaise, d’attendre la dernière journée de dimanche (4 étapes et 54 km de temps) avec sérénité.

Mais lors de la victoire – même les hauteurs! – Chez Hyundai, le contraire se dessinait à l’horizon. Premièrement, la Coréenne avait clairement montré ses limites pour les conditions routières douces qui devraient encore être au programme pour dimanche. Plus important encore, alors qu’Ott Tanak avait été disqualifié pour conduite sur jante (après une double crevaison), le tenant du titre devait s’assurer que ses deux autres franchissaient la ligne d’arrivée. Des voitures pour limiter la pause dans le championnat. Du coup, alors que Thierry Neuville n’était qu’à 7 secondes du podium, il y avait peu de chances qu’il attaque.

« Vous me connaissez: dans des circonstances normales, il ne fait aucun doute que je me battrais pour ça », sourit Neuville. «Mais comme vous le savez, l’objectif principal de ce premier rallye de l’année, outre la sécurisation des points constructeurs à Dani Sordo, était de parcourir des kilomètres pour que Martijn Wydaeghe, mon nouveau copilote, puisse découvrir son nouvel univers. «  »

Nouvellement didactique avec son nouveau copain, Neuville a vu qu’il y avait encore place à l’amélioration, ce qui est assez logique. «Dans la première spéciale de la journée aussi, j’ai beaucoup roulé à vue car Martijn avait du mal à trouver le bon rythme pour me dicter les notes: il roulait trop vite. Nous continuerons donc à acquérir de l’expérience pour le prochain rallye. «Qu’est-ce que cela signifie que le copilote flamand de l’Ouest sera toujours en Finlande à côté de Neuville dans un mois? «Je pense que oui», conclut-il. «Il y a encore beaucoup à voir ensemble, mais l’une ou l’autre leçon devrait nous aider. La base est là parce que Martijn a bien travaillé, encore mieux que je ne le pensais. « 

Protection de la vie privée –
Annonceurs –
Contact –
Politique relative aux cookies –
Conditions d’utilisation –
Conditions de vente –
Charte des médias

Ref: https://www.sudinfo.be