World news – Procès Tron: « Le cœur de cette affaire est la poignée », plaident les parties civiles

0
18

Georges Tron a utilisé un « stop » pour ses anciens employés qui l’ont accusé de viol et d’agression sexuelle, et a plaidé lundi les avocats des parties civiles dans le procès contre les assises de Paris de l’ancien secrétaire d’État.

Selon deux anciens Entre 2007 et 2010, le maire LR a imposé le contact et la pénétration digitale aux salariés de la ville de Draveil (Essonne), généralement lors de scènes à trois avec son assistante culturelle d’alors Brigitte Gruel. Les deux accusés ont démenti en bloc et ont été acquittés en première instance.

« Au cœur de ces actes se trouvent l’influence, l’objectivation, la soumission. Le pouvoir sur les sujets, qui sont quelques élus et une poignée d’employés, » a plaidé Me Loïc Guérin, avocat de la plaignante Eva Loubrieu.

L’existence ou non d’une situation coercitive entre le politicien de 63 ans et ses deux accusateurs est l’une des clés de l’issue de cette affaire, qui Georges Tron a décidé de démissionner du gouvernement Fillon en 2011 Forcé.

Bien que la cour d’assises de Seine-Saint-Denis ait jugé l’existence de scènes de sexe crédible, il n’y avait aucune restriction en 2018 qui marque le viol et l’agression sexuelle en le code pénal.

Espérons avec ses plaidoiries lundi les parties civiles convaincre le tribunal que cette restriction n’est pas physique mais sous la forme d’une ascension morale rampante d’un élus dans sa mairie.

« La prise ici est particulière. Il est dominé par la force et le profil de M. Tron. Il en profite d’une manière mécanique, efficace, rodée et huilée « , a déclaré Me Guérin. Selon lui, Georges Tron » cible « un certain type de femmes qu’il attire en leur proposant un emploi dans sa ville.

 » Vous dira le maire de Draveil, ministre, ignore le pouvoir? Il avait le monde à ses pieds « , a ajouté Laure Heinich, avocate chez Vincent Ollivier de l’autre plaignante, Virginie Ettel. » La contrainte est de facto une limitation. « 

Le conseil municipal nie toute relation sexuelle avec ces femmes ou même à son ex-assistant, qui apparaît à ses côtés. Il affirme fermement que ces plaintes s’inscrivent dans le cadre d’une « conspiration » initiée par ses opposants politiques en Essonne et destinée à les réprimer.

« Ce dossier se situe à la croisée des chemins , sur des voies qui produisent le droit, le pouvoir, la politique, les faits sociaux et culturels et bien sûr les histoires individuelles », a déclaré Me Elodie Tuaillon-Hibon, avocate de l’Union européenne contre les violences faites aux femmes au travail (AVFT), partie civile dans l’affaire.

Après plus de trois semaines de débats, la procédure d’appel contre Georges Tron approche de son épilogue sur l’île de la Cité à Paris. L’acte d’accusation et le mémoire Les mots doivent être soumis le mardi précédant la consultation prévue mercredi.

Lisez les articles de la section Politique,
Suivez les informations en temps réel et accédez à notre analyse de l’actualité.

FAQTutoriel vidéoPublicitéContactez-nousSitemapMentions légalesCharte de modération CGUCGVPolitique des cookiesArchive de la politique de confidentialité personnelle
Résultats législatifs

Créez un compte pour accéder à la version numérique du magazine et à tout le contenu du point inclus dans votre fiche.

Pour ce faire, saisissez votre numéro de participant dans les paramètres de création de compte.

Ref: https://www.lepoint.fr

QU’EN PENSEZ-VOUS?

Abonnez-vous à notre chaîne Youtube en cliquant ici: EBENE MEDIA TV

Vidéo du jour:

Donnez votre point de vue et aboonez-vous!

[gs-fb-comments]

Votre point de vue compte, donnez votre avis

[maxbutton id= »1″]