World news – Porter des symboles religieux, burkini, droit au blasphème: une majorité d’étudiants rejette la laïcité

0
38

Un sondage pour la Licra examine la perception de la jeune génération de la laïcité. Cela montre des fractures ennuyeuses.

La laïcité «française» est-elle enfin en train de s’éroder? Plus d’un an après l’affaire Mila, près de cinq mois après la mort de Samuel Paty, assassiné pour avoir montré à ses élèves une caricature de Muhammad, la Ligue internationale contre le racisme et l’antisémitisme (Licra) a ordonné un sondage de l’Ifop sur la façon dont Le lycée était Les étudiants perçoivent la laïcité comme l’un des fondements de la République française. Le résultat de cette enquête, publié dans le magazine Le Droit de vivre et relayé par Le Point, est édifiant. En fait, cela montre qu’une majorité de la jeune génération ne soutient plus ou plus ce terme constitutionnel.

Plus d’un élève sur deux (52%) est en faveur de porter des symboles religieux ostensibles dans les lycées publics. Deux fois plus élevée que la proportion de la population générale (25%). De plus, 49% d’entre eux ne voient aucune objection à ce que les fonctionnaires expriment leurs croyances religieuses, et 28% sont favorables à ce que les étudiants portent le burkini. Un nombre qui grimpe à 63% pour les étudiants inscrits dans les Réseaux d’éducation prioritaire (REP) et à 76% pour les étudiants qui se disent musulmans. Plus inquiétant encore, 52% des élèves rejettent le « droit de critiquer toute croyance, symbole ou dogme religieux » souvent appelé le « droit au blasphème ».

L’enquête montre également que le nombre croissant d’étudiants ne parvient pas à exprimer sa condamnation ou indifférents aux auteurs des attentats de 2015: ils étaient 4% en 2016 dans ce cas, ils sont 10% maintenant. En général, 29% des élèves du secondaire estiment que la laïcité est condamnée uniquement à «assimiler toutes les religions» ou «garantir la liberté de conscience». Et les lois régissant l’application de cette laïcité sont considérées par 37% des étudiants comme discriminatoires à l’égard des musulmans.

Bobdeplage

– 03.03.2021 à 11h36
Permalien

Ici, l’islamo-linkisme mène et s’infiltre à tous les niveaux de notre société à travers les musulmans

chris2

– 03.03.2021 à 11h31
Permalien

richa1

– 03.03.2021 à 11h25
Permalien

LICRA récolte les fruits acides qu’elle a semés elle-même
Cette association ne s’est même pas rendu compte que les actions contre-productives qu’elle a prises dans les années 80 pour armer récemment les bras de la gorge de la laïcité. LA LICRA est responsable de la catastrophe sociale que nous traversons actuellement.
Elle a toujours défendu les lois des immigrés et des étrangers au détriment des Français.
À la suite de ces actions, le citoyen français a perdu sa liberté de choix et d’expression.

Turèverbère

– 03.03.2021 à 11h16
Permalien

Joyce31

– 03.03.2021 à 11h15
Permalien

Avec l’incertitude croissante dans la capitale britannique, Shaun Bailey, un candidat d’origine jamaïcaine, espère plaire au monde urbain de la part du maire.

Ref: https://www.valeursactuelles.com

QU’EN PENSEZ-VOUS?

Donnez votre point de vue et aboonez-vous!

[gs-fb-comments]

Votre point de vue compte, donnez votre avis

[maxbutton id= »1″]