World news – Le parc de bureaux d’Ile-de-France pourrait perdre 6 millions de m² à cause du télétravail

0
19

Marie-Noëlle Frison | le 11/01/2021
|
Secteur tertiaire, télétravail, Grand Paris – Ile-de-France

L’Institut de l’Epargne Immobilière et Foncière (IEIF) vient de publier une première étude sur l’impact du télétravail sur les immeubles de bureaux en Ile-de-France. Résultat: le parc tertiaire pourrait perdre entre 873 000 m² et 6 millions de m² ou entre 1,7% et 11,8% de sa superficie totale d’ici 10 ans.

Quel sera l’impact du télétravail sur les immeubles de bureaux en Ile-de-France à moyen terme? Pour répondre à cette question, que se posent tous les professionnels, l’Institut de l’Epargne Immobilière et Foncière (IEIF) a réalisé un exercice de simulation.

En fonction du nombre de jours de télétravail et de trois autres critères (1), l’IEIF estime que les entreprises pourraient économiser entre 12 et 36% de leur espace de bureau.

Le centre de recherche et de prospective prévoit également de réduire les surfaces de bureaux en région parisienne de 873 000 m² à 6 millions de m², soit entre 1,7% et 11,8% de la surface totale du parc.

Par exemple, pour 41% des entreprises qui passeraient au télétravail 2 jours par semaine, le gain potentiel d’espace serait de 27%. Pour le parc de bureaux d’Ile-de-France, cela signifierait 3,3 millions de m² (soit 6,5%) et un effet déflationniste sur l’occupation de 14% par an.

L’impact sur le parc de bureaux d’Ile-de-France sera durable. IEIF estime qu’il faudra dix ans pour « passer de l’inventaire au flux ».

«Les entreprises doivent d’abord définir puis mettre en place une nouvelle organisation du travail qui correspond à leurs stratégies, leurs cultures, les besoins / attentes de leurs salariés, les institutions qui représentent les salariés. Ensuite, vous devez définir la (les) variation (s). L’IEIF analyse les propriétés de cette nouvelle organisation en termes de localisation, d’aménagement des zones de travail et finalement en termes d’espace occupé.

De plus, ces évolutions ne peuvent être mises en œuvre qu’en tenant compte des éventuelles dates de sortie des contrats de location en cours, qui peuvent durer jusqu’à 9 ans (voire plus) pour un certain nombre de grands groupes. ont conclu des baux à long terme ».

(1) Dans son exercice de simulation, l’IEIF a considéré quatre principaux critères qui affectent les surfaces de bureaux occupées: la proportion d’entreprises qui choisiraient de mettre en œuvre une politique de télétravail et choisiraient en conséquence de réduire leur empreinte immobilière; le nombre de jours de télétravail retenus en moyenne; la proportion d’emplois de bureau permettant de réaliser le télétravail; le gain d’espace potentiel vu l’impact de la réduction des emplois liée à la mise en place du télétravail, mais aussi la nécessité de repenser l’aménagement des espaces de travail, notamment à travers l’aménagement d’espaces collectifs.

Pour calculer cet impact, l’IEIF a utilisé la dernière estimation du parc de bureaux Ile-de-France réalisée par l’Observatoire régional de l’immobilier d’entreprise (ORIE) en Ile-de-France, i. H. 54,5 millions de m² au total et 50,9 millions de m² occupés (avec un taux de vacance de 6,6% à fin 2020) et en tenant compte des emplois de bureau (privés et publics) identifiés en Ile-de-France à fin 2020, i . H. 2 5 millions d’emplois. Cela correspond à une part moyenne de 20,4 m² par travail de bureau incluant la part des pièces communes.

Maintenance préventive et corrective, livraison et installation de nouveaux systèmes dans les bâtiments de la ville: systèmes de protection incendie, matériel d’alarme et systèmes de désenfumage

-La France a remporté deux prix nationaux au concours pyramidal organisé chaque année par l’Association des Promoteurs Immobiliers. L’oiseau au Touquet […]

Ref: https://www.lemoniteur.fr

QU’EN PENSEZ-VOUS?

Abonnez-vous à notre chaîne Youtube en cliquant ici: EBENE MEDIA TV

Vidéo du jour:

Donnez votre point de vue et aboonez-vous!

[gs-fb-comments]

Votre point de vue compte, donnez votre avis

[maxbutton id= »1″]