World news – Covid-19: une injection pour toutes les personnes de plus de 50 ans «mi-mai»

0
44

Alors que la situation épidémique s’est aggravée dans une dizaine de départements, le Premier ministre Jean Castex a accompagné le ministre de la Santé Olivier Véran lors de sa désormais traditionnelle conférence de presse hebdomadaire. A cette occasion, il a rappelé le « devoir de dire la vérité » qui l’a contraint à « dire ce soir que la situation s’est aggravée ». «Le virus regagne du terrain», «quelque chose se passe depuis quelques jours», a alerté le Premier ministre, qui a signalé mercredi plus de 30 000 cas positifs.

Vingt départements ont fait l’objet d’une «surveillance accrue» en raison de la propagation croissante de l’épidémie de coronavirus soumise à des mesures de confinement locales à partir du week-end du 6 mars si la situation continue de se détériorer. Jean Castex a également annoncé une détérioration. Les départements concernés comprennent l’ensemble de l’Île-de-France, le Rhône, les Bouches-du-Rhône, une grande partie des Hauts-de-France, la Drôme, la Moselle, la Meurthe-et-Moselle ou encore l’Eure-et-Loir. « J’ai demandé aux préfets d’ouvrir des consultations avec les élus pour envisager […] des mesures de freinage similaires à celles de Nice et de Dunkerque dans tout ou partie de ces zones », a ajouté cette semaine le Premier ministre.

ils «accumulent des indicateurs défavorables», à savoir une incidence d’environ 250 cas pour 100 000 habitants, une proportion de «plus de 50%», une pression hospitalière «proche du seuil critique» et un «virus circulatoire qui commence sérieusement à s’accélérer» . Le chef du gouvernement a donc appelé les préfets des départements concernés à « ouvrir des consultations avec les élus » afin « d’envisager des mesures de freinage similaires à celles de Nice et de Dunkerque dans tout ou partie de ces zones ». Ces deux agglomérations sont désormais redéfinies le week-end pour contrer l’épidémie de Covid-19.

« La semaine prochaine » est soulignée et « si la situation continue de s’aggraver, nous prendrons des mesures accrues à partir du week-end qui entrera en vigueur en mars 6 », at-il ajouté. Malgré cette détérioration de la santé, « tout doit être fait pour retarder un éventuel accouchement » afin de « laisser à la vaccination le temps de produire des effets », a-t-il ajouté. «Le confinement est un levier auquel nous devons recourir lorsque nous ne pouvons rien faire d’autre. Il faut le faire avec soin, au bon moment et dans la bonne mesure « , a expliqué Jean Castex.

Il a également déclaré que la variante anglaise la plus contagieuse du coronavirus » affecte désormais environ la moitié des personnes atteintes de Covid en France. « . Cette variante, qui représentait moins de 40% selon les chiffres publiés il y a une semaine, fait craindre une explosion épidémique en raison de son plus grand risque d’infection.

« A la mi-mai, tous les plus de 50 ans seront proposés une première injection contre Covid-19 », a déclaré le Premier ministre, soulignant que 80% des résidents des maisons de retraite médicalisés ont« désormais été vaccinés ». Deux mois après le début de la campagne de vaccination, «plus d’un quart des personnes de plus de 75 ans ont été vaccinés», a déclaré le chef du gouvernement, pour qui les chiffres montrent que «les effets de la campagne de vaccination affectent progressivement nos citoyens âgés». à la fin du mois de mars, ce seront les deux tiers des plus de 75 ans qui seront vaccinés « , a déclaré le Premier ministre. La prochaine étape consistera à ouvrir la vaccination aux plus de 65 ans début avril.

Un total de 2,6 millions de personnes ont reçu au moins une dose, dont 1,3 million ont été vaccinées avec les deux doses.

La situation sanitaire « se dégrade » et « est très préoccupante dans dix départements », a averti le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal ce mercredi 24 février Après le week-end de restriction sur la côte des Alpes-Maritimes et l’agglomération de Dunkerque avait décidé ce vendredi soir, d’autres départements pourraient être sur la sellette dans les prochains jours.

« La situation épidémique L’ion dans notre pays se dégrade », a déclaré Olivier Véran à Dunkerque, soulignant que« le nombre de diagnostics augmente de jour en jour ». « En une semaine, nous avons effacé les deux semaines consécutives de déclin que nous avions observées jusqu’à présent », s’est-il plaint. Interrogé sur la possibilité d’assouplir les restrictions dans les zones où le virus circule moins activement, le ministre avait reconnu que la situation était « hétérogène » et qu’il fallait « donner des perspectives aux Français ». La situation est également surveillée dans le reste du département et dans le Pas-de-Calais voisin, où les signaux sont devenus rouges avec un taux d’incidence de 340 cas pour 100 000 habitants. Vigilance également en Île-de-France, où le même taux est passé à 277 cas pour 100 000 habitants.

Mercredi, le nombre d’hospitalisations et de patients en réanimation est resté stable le soir, selon Santé publique France. Les hôpitaux comptaient 25 614 patients atteints de Covid-19 (dont 1 636 nouveaux patients), contre 25 660 (dont 1 780 nouveaux) mardi. Mais le nombre de personnes testées positives pour Covid a culminé à 31 519 depuis la mi-novembre.

Le nombre de décès à l’hôpital est passé de 314 mardi et 311 mercredi à 278 au cours des dernières 24 heures. Le nombre de personnes décédées en France depuis le début de l’épidémie il y a un an est désormais de 85 347.

Toujours la même complaisance de nos chers (non-) gouverneurs qui osent dire que nous sommes à la pointe en matière de vaccination par rapport à nos voisins. Que l’administration des vaccins dépend des fournitures, alors qu’elle dépend avant tout de leur administration.
Nous n’avons pas quitté l’auberge avec nos fans là-haut!

Et alors ? Vous n’attrapez pas le Covid dans la nature. Laisser les gens respirer et prendre le soleil est le meilleur moyen de protéger leur santé. Si vous avez traversé le Luxembourg, avez-vous vu le métro devenir bondé? Et je vous informe que le TGV aussi, ainsi que les gares.
Alors laissez-nous les jardins et les forêts ou nous deviendrons fous et malades.
Avec le couvre-feu, un certain nombre d’entre nous sont déjà enfermés 5 jours par semaine. Si vous travaillez pendant la journée et que vous ne pouvez pas sortir à 18 h, cela signifie que vous serez enfermé tout le temps.

Ces annonces, qui – à part une nouvelle attente – ne donnent aucune perspective, sont une forme très perverse de torture chinoise et s’ajoutent à un climat déjà très effrayant qui, je vous le rappelle, est un facteur très sérieux d’immunodéficience pour la population. Les générations futures parleront de nos maladies actuelles et de ce changement de politique

Lisez les articles de la section Santé,
Suivez les informations en temps réel et accédez à notre analyse de l’actualité.

Le défi du vaccin anti-CovidCovid: le temps de la deuxième vagueCovid-19: le fantôme de la deuxième vague

FAQTutoriel vidéoPublicitéContactez-nousSitemapMentions légalesCharte de modération CGUCGVPolitique relative aux cookiesArchive de la politique de confidentialité personnelle

Créez un compte pour accéder à la version numérique du magazine et à tout le contenu du point inclus dans votre fiche.

Pour ce faire, saisissez votre numéro de participant dans les paramètres de création de compte.

Ref: https://www.lepoint.fr

QU’EN PENSEZ-VOUS?

Abonnez-vous à notre chaîne Youtube en cliquant ici: EBENE MEDIA TV

Vidéo du jour:

Donnez votre point de vue et aboonez-vous!

[gs-fb-comments]

Votre point de vue compte, donnez votre avis

[maxbutton id= »1″]