World news – Air France-KLM prévoit un premier trimestre difficile après de lourdes pertes en 2020

0
30
--- ---

PARIS (Agefi-Dow Jones) – Le groupe de transport aérien Air France-KLM s’attend jeudi à une dégradation de l’EBITDA (excédent brut d’exploitation) au premier trimestre 2021 par rapport au quatrième trimestre 2020, après avoir enregistré une perte nette de plus de 7 milliards d’euros l’an dernier.

« En raison des restrictions et restrictions de déplacements toujours en vigueur, le groupe prévoit un premier trimestre 2021 difficile avec un EBITDA inférieur à celui du quatrième trimestre 2020 », qui était négatif à 407 millions d’euros, a indiqué la franco-néerlandaise Gesellschaft.

Air France-KLM prévoit que la capacité de ses activités de réseau passagers au premier trimestre sera d’environ 40% de la capacité pour la même période de 2019. L’entreprise a l’intention d’augmenter progressivement sa capacité d’ici l’été et prévoit une reprise du trafic aux deuxième et troisième trimestres 2021 grâce à des campagnes de vaccination.

À long terme, Air France-KLM a déclaré que la réduction des effectifs prévue du groupe – plus de 14000 équivalents temps plein au total – contribuera à réduire les coûts unitaires entre les deux capacités une fois que les capacités reviendront aux niveaux de 2019 de 8% et 10%. La société vise également un cash flow libre ajusté positif en 2023 et une marge opérationnelle comprise entre 7% et 8% «moyen terme». Le groupe ne fixe plus de date butoir précise pour ce deuxième objectif, comme il l’avait précédemment prévu en 2025.

La société a livré ces projections alors que les résultats annuels s’effondraient. Air France-KLM a été durement touchée par les restrictions de voyage, qui ont notamment fermé la quasi-totalité de la flotte au printemps.

La société franco-néerlandaise a enregistré une perte nette de 7,1 milliards d’euros en 2020 contre un bénéfice de 290 millions d’euros en 2019. Cette perte comprend des charges exceptionnelles de plus de 2 milliards d’euros, notamment une provision de 822 millions d’euros pour frais de restructuration.

La perte d’exploitation s’est élevée à 4,5 milliards d’euros l’an dernier contre un résultat opérationnel de 1,1 milliard d’euros en 2019. Le chiffre d’affaires annuel a reculé de 59% à 11,1 milliards d’euros.

Rien qu’au quatrième trimestre, les ventes ont reculé de 64% à 2,4 milliards d’euros. La perte d’exploitation s’élève à 1,1 milliard d’euros et la perte nette à 1 milliard d’euros. Selon un consensus disponible sur le site Internet de la société, les analystes tablaient sur une perte d’exploitation moyenne de 1,25 milliard d’euros et une perte nette de 1,28 milliard d’euros pour le quatrième trimestre.

Le groupe a déclaré disposer de 9,8 milliards d’euros de trésorerie ou de lignes de crédit à la fin du mois de décembre. Ce montant « nous permet de voir l’année à venir avec un peu de sérénité », a déclaré Frédéric Gagey, directeur général adjoint des finances, lors d’une conférence téléphonique.

Air France-KLM est très endettée et travaille actuellement sur des solutions pour booster les fonds propres et revitaliser le bilan avec le soutien des Etats français et néerlandais avec respectivement 14,3% et 14% d’actionnaires. La société anticipait des progrès dans ce domaine « dans les semaines à venir ». Frédéric Gagey précise qu’il y a «toujours une discussion sur les outils» qui pourraient être utilisés pour cette recapitalisation et comment mettre en œuvre ces outils.

Des discussions sont également en cours avec la Commission européenne sur d’éventuelles «mesures correctives», c’est-à-dire des compensations liées à cette recapitalisation. Bruxelles a pu demander au groupe de renoncer à des créneaux aéroportuaires, comme il l’avait demandé pour son concurrent allemand Lufthansa.

« Le nombre de » créneaux horaires « fait partie des négociations » avec Bruxelles, a déclaré Frédéric Gagey. « Mais d’autres paramètres peuvent à juste titre faire l’objet d’une discussion » ouverte « avec la Commission », a-t-il ajouté. « Il n’y a pas de point de friction [dans ces discussions avec la Commission], mais il est nécessaire de trouver un équilibre entre les différentes parties », a poursuivi le président.

Air France-KLM prévoit un premier trimestre difficile Dow Jones en 2020 après de lourdes pertes

FDJ: Profits, dividendes … La Française des Jeux établit un nouveau record boursier, la prochaine étape est le libre trading

VOGO: Vogo, les efforts portent leurs fruits même sans public

COVIVIO: des résultats satisfaisants pour Covivio et une stratégie flexible pour les bureaux

OBER: les factures supérieures ont baissé de près d’un quart en 2020

TECHNOLOGIES MEDIAN: Le système iBiopsy de Median a été élargi pour inclure le cancer du poumon

PASSAT: Passat a bien rattrapé son retard au second semestre

CELLNEX TELECOM, S.A.:
Orange lance son «TowerCo» après les résultats 2020, façonnés par la crise sanitaire

DANONE:
La demande de Nestlé en produits de santé et animaux stimulera les ventes en 2020

ORANGE:
Orange a atteint ses objectifs pour 2020 et prévoit de stabiliser son Ebitdaal pour 2021

Ref: https://investir.lesechos.fr

QU’EN PENSEZ-VOUS?

Donnez votre point de vue et aboonez-vous!

[gs-fb-comments]

Votre point de vue compte, donnez votre avis

[maxbutton id= »1″]