Home Actualité internationale Physicien qui a découvert des fragments de météorites sphériques affirme qu’ils pourraient provenir d’un vaisseau spatial extraterrestre – voici ce qu’il faut en penser.
Actualité internationale

Physicien qui a découvert des fragments de météorites sphériques affirme qu’ils pourraient provenir d’un vaisseau spatial extraterrestre – voici ce qu’il faut en penser.

There is a very large scientific leap from observing a fireball to claiming it as an alien spaceship.

Des fragments de météorite interstellaire retrouvés dans l’océan Pacifique

Des preuves insuffisantes pour affirmer qu’il s’agit d’un vaisseau spatial extraterrestre

Un physicien de l’Université de Harvard, Avi Loeb, prétend avoir récupéré 50 petits fragments de fer sphériques au fond de l’océan Pacifique qui pourraient provenir d’un vaisseau spatial extraterrestre interstellaire. Loeb relie sa découverte au passage d’une boule de feu en janvier 2014. Les données sur l’objet sont détenues par le Centre d’études des objets proches de la Terre de la NASA (CNEOS). Le nom officiel de la météorite est CNEOS 20140108, également appelée IM1 (pour météorite interstellaire). Cependant, il y a un énorme écart scientifique entre l’observation d’une boule de feu et l’affirmation qu’il s’agit d’un vaisseau spatial extraterrestre. Quelles sont les preuves sur lesquelles Loeb fonde sa revendication ? Et quelle est la probabilité que cela soit vrai ?

En 2017, un visiteur interstellaire, la comète ‘Oumuamua, a été observé alors qu’il quittait le système solaire. Sa trajectoire était différente des orbites quasi-circulaires des planètes et des orbites elliptiques des comètes. Les scientifiques ont découvert que la comète venait de bien au-delà des confins les plus éloignés du système solaire. Dans un article réfléchi écrit en 2018, Loeb a spéculé que ‘Oumuamua pourrait être artificiel, plutôt que d’origine naturelle – le produit d’une civilisation extraterrestre. Il a suggéré que nous devrions continuer à rechercher des débris interstellaires dans le système solaire.

Loeb et son équipe ont interrogé la base de données du CNEOS à la recherche d’objets aux caractéristiques orbitales inhabituelles. C’est ainsi qu’ils ont trouvé CNEOS 20140108 et, sur la base de sa grande vitesse, ont suggéré qu’il s’agissait d’une météorite interstellaire, lui donnant le nom plus gérable de IM1. En modélisant la trajectoire de la boule de feu, Loeb a identifié une zone spécifique du Pacifique Sud où il pensait que les débris de IM1 seraient déposés. Après une opération de dragage dans la région avec un aimant puissant, il prétend maintenant avoir trouvé du matériel provenant de IM1.

Cependant, les chances qu’il ait trouvé des débris interstellaires authentiques sont minces. Les sphérules métalliques qui ont été récupérées ont un diamètre d’environ un demi-millimètre. Il n’est pas impossible qu’elles soient d’origine extraterrestre, mais sans une analyse réelle de leur composition et une comparaison avec des analyses de météorites et de polluants terrestres communs, il n’est pas possible de les identifier comme extraterrestres. De plus, nous avons déjà une abondance de matériel interstellaire sur Terre, y compris sur le fond de l’océan. Certaines de ces particules ont été transportées sur Terre dans des météorites. Les preuves de Loeb pour une source extraterrestre pour le matériau sont plutôt fragiles.

Mots clés : météorite interstellaire, vaisseau spatial extraterrestre, Avi Loeb, débris interstellaires, océan Pacifique, CNEOS, ‘Oumuamua, composition, origine naturelle, origine artificielle, analyse, sphérules métalliques, pollution terrestre, système solaire.

A LIRE AUSSI ...

Décès de Louis Gossett Jr., pionnier des Oscars noirs, à 87 ans

Louis Gossett Jr., un acteur révolutionnaire Louis Gossett Jr., célèbre acteur et...

Scandale de fraude sur l’âge : la Fecafoot tranche radicalement

La Commission d’éthique de la Fecafoot se penche sur l’affaire de fraude...

Kenya : Recyclage de déchets plastiques en mobilier scolaire

Twende Green Ecocycle : une solution innovante à la pollution plastique au...

RDC : préoccupation face à l’expansion potentielle du forage pétrolier

Impact des foreuses pétrolières en RDC Les foreuses pétrolières en République démocratique...

[quads id=1]