Home Actualité internationale Enregistrement choquant : le sous-préfet d’Akonolinga impliqué dans une controverse.
Actualité internationale

Enregistrement choquant : le sous-préfet d’Akonolinga impliqué dans une controverse.

Un enregistrement audio compromettant mettant en scène le sous-préfet d’Akonolinga, au Cameroun, a récemment fait surface sur les réseaux sociaux. Le fichier audio, qui a été diffusé par l’activiste N’zui Manto, a attiré l’attention des Camerounais et du monde entier sur les pratiques douteuses qui se déroulent dans le pays, souvent avec l’implication des autorités.

Dans cet enregistrement, le sous-préfet est entendu en train de tenir des propos très controversés. Selon N’zui Manto, le sous-préfet était apparemment inconscient d’être enregistré et parlait sans méfiance, tandis que son interlocuteur avait déjà activé l’enregistrement de l’appel.

L’activiste a publié le fichier audio sur les réseaux sociaux, accompagné d’un commentaire succinct : « Le sous-préfet d’Akonolinga dans ses œuvres ! Pas de commentaire… » L’enregistrement audio parle de lui-même et suscite de vives réactions.

L’enregistrement téléphonique révèle une conversation entre le sous-préfet et son interlocuteur. Malheureusement, les détails précis de cette conversation ne sont pas disponibles dans le rapport initial.

Akonolinga est une commune située dans la région du Centre du Cameroun et est le chef-lieu du département du Nyong-et-Mfoumou. La commune a été créée en 1952 et joue un rôle administratif clé dans la région.

Cette révélation soulève des questions sur la conduite des autorités et sur les pratiques en cours dans le pays. L’utilisation de dispositifs d’enregistrement à des fins compromettantes est une violation de la vie privée et peut mettre en danger la confiance du public envers les institutions.

Il est essentiel que des mesures appropriées soient prises pour enquêter sur cet enregistrement et établir les faits. La transparence et la responsabilité sont des éléments fondamentaux pour maintenir la confiance entre les citoyens et leurs représentants gouvernementaux.

Dans l’intérêt de l’intégrité et de la crédibilité des institutions, il est nécessaire que des enquêtes impartiales soient menées et que des mesures disciplinaires soient prises si les allégations se révèlent fondées.

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A LIRE AUSSI ...

Le sous-préfet de Maroua défie les cadres du MRC dans le nord

Le sous-préfet de Maroua surprend en 'faisant lire l'heure' aux cadres du...

Conflit ouvert à Sir : les habitants défient l’autorité

Conflit ouvert entre le sous-préfet et les populations de Sir suite à...

Condoléances du président Biya suite au décès du Sous-préfet de Mora

Le président Paul Biya exprime ses condoléances suite au décès du Sous-préfet...

Le bras de fer entre le sous-préfet de Maroua et les cadres du MRC dans le nord

Le sous-préfet de Maroua 'fait lire l'heure' à cadres du MRC dans...

[quads id=1]