Home Actualité internationale « De Bangladesh à Brest, la magnifique odyssée de Sayeed, mention Bien au baccalauréat »
Actualité internationale

« De Bangladesh à Brest, la magnifique odyssée de Sayeed, mention Bien au baccalauréat »

Au lycée Vauban de Brest, les enseignants admirent la réussite de leurs élèves étrangers, comme Sayeed. Loin du Bangladesh, qu’il a fui en 2020, il a réussi à décrocher une mention bien au bac.

Du Bangladesh à Brest : la belle odyssée de Sayeed, mention Bien au baccalauréat

Au lycée Vauban de Brest, les enseignants sont fiers des réussites de leurs élèves étrangers, comme Sayeed. Originaire du Bangladesh, qu’il a fui en 2020, il a réussi à décrocher une mention bien au baccalauréat. Avec des notes de 19 à l’oral de français, 14 à l’écrit de français et 18 en philosophie, Sayeed, âgé de 18 ans, détaille fièrement ses résultats. Scolarisé au lycée Vauban à Brest, il a obtenu son bac STI2D avec une moyenne de 15,67. Le proviseur adjoint, Antoine Pelon, est admiratif de ces élèves venus de l’étranger.

Un parcours marqué par la fuite et l’intégration

En 2020, Sayeed a fui seul le Bangladesh, où il était menacé pour des motifs religieux. Sa famille est toujours là-bas et il n’a plus de contact avec elle. Durant ces deux dernières années, il a pu compter sur le soutien de ses enseignants, toujours bienveillants. Il a découvert de nombreuses choses en trois ans et a appris la langue française. Au départ, il ne parlait pas un mot de français, mais il a rapidement progressé grâce à son apprentissage autonome et à l’aide de l’association brestoise l’Adjim, qui accompagne les jeunes migrants isolés. Sayeed a également découvert la ville de Brest, qui lui rappelle celle où il habitait au Bangladesh. Aujourd’hui, il adore Brest et s’apprête à quitter la ville pour poursuivre ses études à Paris.

Un engagement social et des projets d’avenir

Depuis son arrivée en France, Sayeed s’est investi dans plusieurs associations et a construit un véritable lien social. Il donne de l’aide à des personnes en situation de handicap, gère l’accueil d’une librairie solidaire, participe au nettoyage des plages avec Surfrider, donne des cours à d’autres étrangers et fait office d’interprète pour des Bangladais. Tous ces engagements occupent beaucoup le jeune homme, mais lui ont surtout permis de s’intégrer dans sa nouvelle ville et de se faire de vrais amis. Sayeed quittera Brest à la fin du mois d’août pour continuer ses activités estivales avant de rejoindre Paris à la rentrée. Il espère intégrer une école d’ingénieur tout en gardant son rêve de devenir journaliste dans un coin de sa tête.

Mots clés : Sayeed, Bangladesh, Brest, réussite scolaire, bac, mention bien, intégration, associations, engagement social, projet d’avenir, école d’ingénieur, journaliste.

A LIRE AUSSI ...

Journaliste décapité à Yaoundé : un crime odieux au Cameroun

Un journaliste retrouvé décapité à Yaoundé, un acte barbare qui secoue le...

Le fils tueur : révélations sur l’assassinat de sa mère journaliste

Batek Yebel avoue avoir assassiné sa mère journaliste à Yaoundé. Il a...

Tony Elumelu soutient 689 entrepreneurs camerounais avec plus de 1,6 milliard FCFA

Financement des entrepreneurs camerounais par Tony Elumelu La fondation du milliardaire nigérian...

Appel audacieux pour des élections au Mali

Appel à la tenue d’élections présidentielles au Mali Plus de 80 partis...