Home Actualité internationale « Menu des brèves sur la protection sociale pour la semaine du 29 mai au… »
Actualité internationale

« Menu des brèves sur la protection sociale pour la semaine du 29 mai au… »

Voici une sélection d’informations protection sociale en bref pour la semaine du 29 mai au 2 juin 2023 :État de santé et accès difficile aux informations...

Les actualités de la semaine en matière de protection sociale

La semaine du 29 mai au 2 juin 2023 a été marquée par plusieurs actualités en matière de protection sociale. Tout d’abord, il a été constaté que l’état de santé et l’accès difficile aux informations sont liés. Ensuite, la FMF s’est associée au mouvement revendiquant un tarif de la consultation à 30 euros. Par ailleurs, David Ollivier-Lannuzel a pris la tête de l’Urops.

La résiliation des contrats « en 3 clics » est également entrée en vigueur. La Fnadepa a alerté sur la situation financière déficitaire des ESMS, tandis que la petite enfance a été au cœur des débats avec l’augmentation de l’offre sans rétablissement de la qualité. Enfin, un plan sur la fin de vie a été mis en place avec l’installation d’une instance de réflexion.

Des enjeux majeurs pour la protection sociale

Ces actualités mettent en lumière des enjeux majeurs pour la protection sociale. En effet, l’accès à l’information et la qualité des soins sont des éléments clés pour assurer une protection sociale efficace. De même, la question du tarif des consultations est un sujet sensible pour les professionnels de santé et les patients.

Par ailleurs, la situation financière des ESMS est préoccupante et nécessite une attention particulière. Enfin, la mise en place d’un plan sur la fin de vie est une avancée importante pour garantir une prise en charge adaptée aux personnes en fin de vie.

Des mesures à prendre pour améliorer la protection sociale

Face à ces enjeux, des mesures doivent être prises pour améliorer la protection sociale. Il est essentiel de garantir un accès facile à l’information et de veiller à la qualité des soins. De même, il convient de trouver un équilibre entre les tarifs des consultations et la qualité des soins.

Par ailleurs, il est nécessaire de soutenir financièrement les ESMS pour garantir leur pérennité. Enfin, la mise en place d’un plan sur la fin de vie doit être accompagnée de mesures concrètes pour garantir une prise en charge adaptée aux besoins des patients.

Mots clés : protection sociale, santé, information, qualité des soins, tarif des consultations, ESMS, fin de vie.

A LIRE AUSSI ...

Afrique : Urgence des droits humains en 2024

En 2023, Amnesty International alerte sur la situation des droits humains en...

Droits humains au Maroc : un tableau sombre en 2023

Amnesty International dénonce un sombre tableau des droits humains au Maroc en...

282 millions de personnes menacées par la faim d’ici 2023

Plus de 282 millions de personnes touchées par l'insécurité alimentaire d'ici 2023,...

Alerte : Marafa Hamidou Yaya en danger de perdre la vue

Marafa Hamidou Yaya, ex-Secrétaire général de la Présidence, alerte sur sa perte...

[quads id=1]