Togo : l’opposition demande des réformes avant les prochaines élections

0

L’opposition togolaise craint un scrutin inéquitable

L’opposition togolaise exprime ses craintes quant à la tenue d’un scrutin inéquitable après que le gouvernement a repoussé le calendrier des élections législatives. Le gouvernement a annoncé que les prochaines élections législatives et régionales auraient lieu au plus tard à la fin du premier trimestre 2024, ce qui contredit la promesse du président Faure Gnassingbé d’organiser des scrutins dans les 12 mois. La coordinatrice de la coalition de partis d’opposition, Brigitte Adjamagbo-Johnson, estime que ce délai n’est pas réaliste et demande des réformes avant la tenue des élections.

Des réformes nécessaires pour un scrutin transparent et démocratique

Brigitte Adjamagbo-Johnson demande le renouvellement du mandat de la commission électorale et un découpage plus équitable des circonscriptions, entre autres réformes. Selon elle, des pourparlers avec le gouvernement sont nécessaires pour faire du Togo un pays véritablement démocratique. Elle met en garde contre l’organisation de manifestations si l’opposition n’est pas consultée à l’approche du scrutin. Elle s’inquiète également d’un vide institutionnel à la suite de l’annonce surprise du gouvernement.

Un pouvoir en place depuis 2005

Le président Faure Gnassingbé est au pouvoir depuis 2005, succédant à son père, le général Eyadéma Gnassingbé, qui a dirigé le pays pendant 38 ans. Malgré les contestations de l’opposition, Faure Gnassingbé a remporté toutes les élections depuis son arrivée au pouvoir. En 2010, Brigitte Adjamagbo-Johnson est devenue la première femme à se présenter à l’élection présidentielle au Togo, mais elle a retiré sa candidature en raison de craintes de fraudes. Les élections de 2018 ont été boycottées par l’opposition en raison d’irrégularités dans le recensement. Cette fois-ci, l’opposition espère défier le parti au pouvoir et appelle à une augmentation des inscriptions.

Mots clés: Togo, opposition, élections, réformes, scrutin inéquitable, Faure Gnassingbé, commission électorale, circonscriptions, manifestations, pouvoir, Eyadéma Gnassingbé, contestations, inscriptions.

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

Vidéo du jour:

Laisser un commentaire