Home Actualité internationale Afrique Registre des violences sexuelles en Ethiopie : une avancée majeure
Afrique

Registre des violences sexuelles en Ethiopie : une avancée majeure

Le gouvernement éthiopien lance un registre des violences sexuelles pour lutter contre ce fléau. Ce système inédit vise à tenir les délinquants responsables et à protéger les femmes et les enfants. Une avancée majeure dans la lutte contre la violence sexuelle en Éthiopie. #Éthiopie #violencesexuelles #registre #lutte #femmes #enfants

Le gouvernement éthiopien lance un système d’enregistrement des violences sexuelles

Le gouvernement éthiopien a récemment annoncé le développement du tout premier système d’enregistrement des violences sexuelles du pays, qui devrait être opérationnel l’année prochaine. Cette initiative vise à lutter contre les violences sexuelles contre les femmes et les enfants, un problème majeur dans le pays où la poursuite des auteurs de ces actes reste un défi. Selon une enquête de 2016, 23 % des femmes éthiopiennes ont subi des violences physiques, tandis que 10 % ont subi des violences sexuelles. Cependant, en raison de la sous-déclaration de ces expériences, ces chiffres pourraient en réalité être beaucoup plus élevés.

Un système pour responsabiliser les délinquants sexuels

Ce nouveau système tiendra les délinquants sexuels responsables de leurs actes même après avoir purgé leur peine. Cela empêchera également les délinquants sexuels enregistrés de travailler dans des environnements sensibles tels que les écoles et les orphelinats. Doté d’un budget estimé à environ 10 millions de birr (176 000 $, 140 000 £), financé par diverses institutions, le Registre national des infractions sexuelles comportera trois types de pages : une page publique, une page d’accueil et une page publique.

Une avancée significative dans la lutte contre la violence sexuelle en Éthiopie

Cette initiative marque une étape importante dans la lutte contre la violence sexuelle en Éthiopie et offre l’espoir d’un avenir plus sûr pour les femmes et les enfants du pays.

Mot de la rédaction:
La mise en place d’un tel système d’enregistrement des violences sexuelles en Éthiopie est une avancée majeure dans la lutte contre ce fléau qui touche de nombreuses femmes et enfants dans le pays. En tenant les délinquants sexuels responsables de leurs actes et en les empêchant de travailler dans des environnements sensibles, le gouvernement éthiopien montre son engagement à protéger les victimes et à punir les coupables. Espérons que cette initiative servira d’exemple à d’autres pays confrontés à des problèmes similaires de violence sexuelle.

L’équipe de rédaction de Cameroon Magazine.

Cameroon Magazine: N°1 sur l’actualité. Vous informer c’est notre priorité. Retrouvez toute l’actualité sur cameroonmagazine.com

Mots clés: Ethiopie, mise en place, registre, violences sexuelles.

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A LIRE AUSSI ...

Paul Biya met fin au conflit entre Samuel Eto’o et le gouvernement

Paul Biya a joué un rôle crucial dans le conflit entre Samuel...

Le pouvoir de Ferdinand Ngoh Ngoh : une autorité contestée

Le conflit entre le ministère des sports et la Fécafoot divise le...

Pourparlers de haut niveau au Soudan du Sud

Des pourparlers de médiation de haut niveau ont débuté au Kenya pour...

Eto’o menacé de prison par le gouvernement camerounais

Le gouvernement camerounais menace d'envoyer Eto'o en prison pour détournements. Eto'o doit...

[quads id=1]