Quand Christian Tumi déplorait la misère qui touche les Camerounais

0
29

L’archevêque émérite de Douala, interrogé par le magazine Jeune Afrique en 2016, a admis qu’au cours de ses visites il avait rencontré des Camerounais de plus en plus pauvres.

«Un prêtre est toujours un prêtre. Je vais très bien, donc je continue à aider l’archevêque de Douala en effectuant des visites pastorales », a déclaré l’évêque à l’âge de 85 ans.« Que remarquez-vous de ces visites? Le journaliste lui a demandé. Sa réponse: « Une augmentation de la pauvreté. A Douala, beaucoup de gens ne mangent pas trois repas par jour; une partie de la famille renonce au petit-déjeuner, l’autre au dîner … Et beaucoup d’enfants ne vont pas à l’école parce que leurs parents n’ont pas les moyens de payer les frais de scolarité. l’enfant qui ne va pas à l’école n’a pas d’avenir. L’Etat doit faire tout son possible pour que chacun d’entre eux aille au moins à l’école primaire. « 

ref: camerounweb

QU’EN PENSEZ-VOUS?

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Donnez votre point de vue et aboonez-vous!

[gs-fb-comments]

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre point de vue compte, donnez votre avis

[maxbutton id= »1″]