Manque d’eau à l’Extrême-Nord du Cameroun : Voici coment le cri d’alarme du Vatican

0
51

Le Vicaire épiscopal de Yagoua-Nord, curé de la paroisse Notre-Dame du Logone de Guémé dans le diocèse de Yagoua dans l’extrême nord du Cameroun, le Père André Sosthène Eloundou Mballa, Cssp, a mis en garde contre la situation difficile des déplacés en raison de Boko Haram et du manque d’eau potable en cette partie du Cameroun. Entrevue.

Nous avons récemment mené un entretien avec Caritas dans le diocèse de Maroua-Moukolo, en particulier sur le problème des personnes déplacées et des réfugiés à cause de Boko Haram. Votre diocèse se trouve également à l’extrême nord du Cameroun. Avez-vous les mêmes problèmes?

Nous connaissons également le phénomène des personnes déplacées dans notre diocèse, notamment dans la partie du département du Logone-et-Chari côté Kousséri, où l’on enregistre un grand nombre de personnes déplacées en raison de la guerre menée par la secte. Islamique, Boko Haram.

Ces personnes déplacées sont également originaires du Nigéria et combien pouvons-nous estimer leur nombre?

Ces personnes déplacées viennent également du Nigéria. Il s’agit d’un grand nombre de personnes dont on peut estimer le déplacement de plus de 1 000 personnes.

Comment gères-tu cela?

Au niveau de la Caritas du diocèse, le responsable essaie de leur apporter de la nourriture. S’il y a des problèmes de santé, ils contactent le service de santé Caritas et nous verrons ce qui peut être mis à leur disposition en tant que soins de base. Ils sont hébergés dans des huttes qu’ils ont eux-mêmes construites.

En dehors de ce problème de personnes déplacées dans votre région, on parle aussi d’un problème de pénurie d’eau pour la population …

Il y a une grave pénurie d’eau potable. On dit souvent que l’eau c’est la vie, mais il faut noter qu’une eau propre et saine, une bonne eau, est la source de la vie car elle nous protège des maladies d’origine hydrique. Il y a une grave pénurie d’eau potable ici. Une grande partie de la population est obligée de parcourir des dizaines de kilomètres pour aller chercher cette eau qui peut étancher sa soif.

Comment pouvons-nous aider ces personnes pour qu’elles n’aient plus à parcourir de longs kilomètres à la recherche d’eau?

Nous devons faire quelque chose de toute urgence, notamment en construisant des puits d’eau potable utilisant l’énergie humaine, manuelle ou solaire. C’est un appel à toutes les personnes de bonne volonté, aux ONG, aux organisations et aussi à notre église à construire des puits d’eau pour faciliter la vie de la population.

Que font le gouvernement et les autorités locales?

Le gouvernement et les autorités locales font quelque chose. Cependant, si nous fixons un quota et disons qu’un puits est dédié à une population de 20 à 30 ménages, vous constaterez qu’il y a plus d’une centaine de ménages partageant ce puits. À un moment donné, les puits s’assèchent rapidement en raison d’une surutilisation, surtout ici avec le climat de l’extrême nord. Le gouvernement fait quelque chose, mais ce n’est pas suffisant.

Vous l’avez mentionné, vous avez particulièrement peur des maladies d’origine hydrique, mais Covid-19 est-il aussi une menace pour ces personnes déplacées en particulier et la population de cette partie du Cameroun en général?

Je ne vais jamais cesser de lancer un appel à toutes les âmes de bonne volonté, aux organismes et aux institutions pour aider les populations de l’extrême-nord du Cameroun qui sont sous la menace de la secte islamique Boko Haram. Il y a également ce besoin d’eau potable pour la population. Par ailleurs, les enfants et les jeunes ont également besoin d’être scolarisés.

REF: vaticannews.va

QU’EN PENSEZ-VOUS?

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Donnez votre point de vue et aboonez-vous!

[gs-fb-comments]

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre point de vue compte, donnez votre avis

[maxbutton id= »1″]