Home Actualité Cameroun La demande de passeport de VALSERO ignorée par la DGSN : Maurice Kamto appelle à l’action
Actualité Cameroun

La demande de passeport de VALSERO ignorée par la DGSN : Maurice Kamto appelle à l’action

Cameroon Magazine est de retour avec une actualité brûlante en ce qui concerne l’artiste Valséro. Plusieurs mois, il se bat pour renouveler son passeport, mais sans succès. Face à cette situation, le MRC a exprimé sa consternation et a appelé le Délégué Général à la Sûreté Nationale à accorder une attention particulière à cette situation. Le silence de l’administration est perçu comme une punition envers Valséro, qui est connu pour son engagement constant en faveur de l’avènement de l’Etat de Droit, d’une démocratie authentique et de la bonne gouvernance au Cameroun.

L’histoire de Valséro est celle d’un artiste engagé qui a fait de la défense des droits de l’homme et de la justice sociale ses combats de tous les jours. Malgré son incarcération arbitraire en 2019, il n’a jamais cessé de se battre pour la justice et la dignité des Camerounais. Aujourd’hui, il se bat pour un passeport, un document essentiel qui lui permettra de poursuivre son combat à l’étranger.

Dans un communiqué, Maurice Kamto, le président du MRC, a exprimé sa consternation face à la situation de Valséro. Il a appelé le Délégué Général à la Sûreté Nationale à prêter une attention particulière à cette affaire et à délivrer à Valséro le passeport qu’il réclame. Selon Kamto, le silence de l’administration est une forme de discrimination et d’abus envers Valséro.

En effet, Valséro a déposé sa demande de renouvellement de passeport depuis plusieurs mois, mais sans succès. Le silence de l’administration a été interprété comme une punition envers l’artiste, qui est connu pour son engagement en faveur de la démocratie et de la justice sociale. Malgré les récentes réformes de la DGSN, qui permettent désormais de se faire délivrer un passeport ordinaire en 48 heures, Valséro n’a toujours pas obtenu son passeport.

La situation de Valséro est un exemple de plus de la répression et de la discrimination dont sont victimes les artistes et les militants des droits de l’homme au Cameroun. Pour Maurice Kamto et le MRC, il est temps que le gouvernement camerounais mette fin à cette situation et garantisse les droits et la liberté d’expression de tous les citoyens camerounais.

En conclusion, la situation de Valséro est un exemple de la répression et de la discrimination dont sont victimes les artistes et les militants des droits de l’homme au Cameroun. Le MRC a exprimé sa consternation face à cette situation et a appelé le Délégué Général à la Sûreté Nationale à prêter une attention particulière à cette affaire et à délivrer à Valséro le passeport qu’il réclame.

MRC, Valséro, Maurice Kamto, Délégation Générale de la Sureté Nationale, passeport, arbitraire, prison, Italie, réformes, régime, engagement, Etat de Droit, démocratie, bonne gouvernance, Cameroun

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

[quads id=1]