CM – CAMEROUN :: Fragments de la diaspora explosive :: CAMEROUN

0
20

Les réseaux sociaux nous servent directement en multiples directs, le visage laid de la diaspora camerounaise. Le groupe d’intégration créé il y a une demi-décennie à Chicago, mène la réflexion sur une meilleure intégration au même titre que les ghanéens, nigérians, éthiopiens, etc. C’est dans ce contexte que ce texte connexe a été produit

Un tour d’horizon des sociétés camerounaises hors de nos frontières nous fait contempler un paysage multicolore; Mais contrairement au kaléidoscope à partir duquel chaque image vise à construire un grand tout, chaque entité de la société camerounaise tend à mettre en évidence la fragmentation de cette dernière. »Ce constat est triste dans sa cohérence qui ajoute à ce tableau un fait indéniable; Le Camerounais au niveau individuel en général est un modèle de réussite. Les Camerounais partagent l’amour du savoir et du travail, l’adaptation admirablement et le succès en pays étranger, même dans les circonstances les plus défavorables, et la réalisation d’une ascension scolaire et sociale respectable Deux facteurs nous distinguent, et ils sont évidemment contradictoires: la réussite individuelle à côté de la division Sociétal Pourquoi? Les causes sont multiples

Le Cameroun est connu pour son degré élevé de diversité au kilomètre carré. Le Triangle national contient plus de 250 langues officielles, plusieurs groupes ethniques, qui se divisent en sous-groupes ethniques, et des pratiques spirituelles héritées ou importées coexistent pacifiquement dans la seule section de l’EMI qui couvre Sur une superficie de 1 524 kilomètres carrés et une population de près de 200 000 habitants, il y a 13 cheikhs, chacune ayant la capacité d’encourager la création de nouvelles associations dans la diaspora. L’histoire de la colonie au Cameroun révèle que lorsqu’il y avait un différend dans le cheikhdom, l’une des parties a été invitée à réunir son tribunal et à parcourir des kilomètres pour créer un cheikhdom. Nouveau Le paradigme a transcendé le temps et l’espace géographique pour devenir l’élément central épigénétique de la résolution de nos différences.Les différences de vues dans nos associations donnent peu de patience aux efforts de médiation et se terminent par la création de nouvelles sociétés qui se sont elles-mêmes séparées peu après. Certains pourraient dire Cycle satanique, ou, à la lumière des épisodes récurrents, un épisode intitulé « La diaspora camerounaise »

Il est presque impossible de convaincre un Camerounais que nous partageons tous un ancêtre commun. Le Zéro camerounais ne se trouve nulle part, ni dans notre psychisme commun, ni dans les mythes d’aucun peuple pour développer une base à partir de l’unité. Il y a beaucoup en commun entre un citoyen de Bafut et un autre citoyen de Foto, mais nous avons appris à utiliser des termes coloniaux pour décrire: l’un « parle français » et l’autre « parle anglais ». Cette perversion linguistique ne doit en aucun cas nier la réalité sociale des Camerounais divisés par deux langues d’oppression occidentale; D’une part, il aurait dû y avoir un réel effort pour recréer un citoyen camerounais identique qui transforme ces parties linguistiques pour nous permettre de développer une appréciation de ce qui nous unit. Les anthropologues camerounais ont jeté les bases de ce travail en créant une langue nationale qui puise dans nos différentes langues régionales pour que les générations futures poursuivent cette voie de Afin de permettre aux Camerounais de redécouvrir le lien des enfants qui les unissent, les paroles d’Iwondo et de Yaoundé viennent de Bassa «Yaoundé» (cacahuètes), et les Pamiliki et Bamun sont tous des descendants des Tikar. Malheureusement, le système éducatif camerounais est conçu pour tout nous apprendre sur les Occidentaux et rien sur nous. Le résultat est un mélange de camerounais tragiques et dévastateurs se frottant physiquement les épaules au quotidien, mais ils restent complètement étrangers les uns aux autres.La riche diversité de la population camerounaise témoigne des ancêtres de la civilisation africaine fondée sur le principe de paix et d’intégration, mais le critère fondamental de son existence nécessite un travail quotidien pour éduquer la population à comprendre le destin. Partagé par tous les enfants d’Afrique en miniature, de Kosire à Ampam

Un Camerounais qui se respecte se qualifie de « patron » ou cherche un moyen d’y arriver. C’est le point culminant de sa position parmi sa personnalité. Comme un chef de village qui reçoit tant d’honneurs et qui ignore ses devoirs, on cesse d’être un citoyen « lambda » une fois qu’il obtient le titre Le « chef » honoraire et quand il l’obtient, il ne le connaît pas Débarrassez-vous de plus! Les conséquences sont si mauvaises! Le pays a un chef d’entreprise depuis quatre décennies et est au gouvernement depuis près de soixante ans dans la diaspora camerounaise, quel que soit le montant de la plainte, certains n’hésitent pas à suivre ce modèle et en raison de la frustration de certains membres à ne pas pouvoir accéder à des postes de responsabilité, ils se sont mis à créer Les associations leur donnent cette opportunité La glorification de l’individu aux dépens du groupe nous garantit une réussite individuelle, mais la réussite individuelle n’est pas systématique et donc vouée à l’échec tant on compte le nombre de médecins et ingénieurs camerounais reconnus dans le monde, d’autres comptent le nombre d’hôpitaux et d’écoles qui ont été construits dans leurs pays où l’on loue un champion ou champion olympique camerounais. Camerounais en NBA, d’autres investissent dans la construction d’infrastructures sportives et financent le sport amateur pour assurer de futurs succès Je suis éphémère, nous sommes éternels!

D’Ampâté Bâ, on se souvient que «le vieil homme qui meurt est une bibliothèque en feu, il est donc important de respecter les anciens qui détiennent les clés de la sagesse. Mais la sagesse susmentionnée est décorée de deux facteurs fondamentaux: la modestie et l’altruisme, ce qui signifie qu’un homme sage qui ne peut se débarrasser de l’orgueil ou du souci de la richesse personnelle perd l’aura qui accompagne sa connaissance du passé. Il perd également sa position de pouvoir et n’est plus entendu des jeunes générations. Souvent, la diaspora camerounaise souffre de cette pénurie de personnes âgées capables de démontrer les vertus d’humilité et d’indifférence, rendant leur influence sur le reste de la société obsolète. Nous les respectons en tant qu’adultes, mais pas en tant que sages. Les cercles d’éducation de personnalités éminentes au sein de nos sociétés peuvent apporter une solution, mais ces cercles doivent être envisagés si leurs membres jouissent d’une position de respect au sein des sociétés. Nous ne sommes pas proéminents parce que le chef nous a donné les traits que nous sommes parce que nos actions le montrent au quotidien. C’est un travail acharné pour purifier la conscience permanente. La société qui inclut les anciens parmi eux crée un système de résolution des désaccords internes, et c’est une sorte d’arbre Balfr efficace qui peut éliminer le phénomène de l’effondrement des associations

Au sein de la diaspora camerounaise, il est admis que les conseillers étrangers au Cameroun ont oublié leur mission première, qui est de défendre les droits des citoyens du monde entier. De ce constat, cela vient après le désengagement du bien collectif qui a poussé beaucoup à embrasser l’identité culturelle du pays d’adoption en rejetant Identité du Cameroun Leurs descendants ne connaissent au mieux le Cameroun que des histoires d’échec personnel et de manque de représentation sociale, mais le rôle du gouvernement responsable est aussi de créer une véritable politique de coordination des efforts des expatriés, en particulier ceux du Cameroun qui excelle dans de nombreux domaines et qui a la tête forte. N’ose pas résumer l’identité camerounaise d’aujourd’hui avec des lions et des lionnes indomptables, le camfranglais et nos plats culinaires en raison de l’absence de double nationalité, voire d’un passeport, sauf que la première référence à la citoyenneté des expatriés camerounais, qui sacrifient tant pour le développement du pays est rejetée cette absence de sentiment Un destin partagé sur la base d’une nationalité camerounaise partagée ne peut qu’accroître la désintégration des associations à l’intérieur et à l’extérieur du pays

Face à ces défis, qui ne doivent pas créer d’ambiguïté, il y a des solutions dans chaque maladie, il y a aussi des composantes de traitement, dont la plus importante est qu’un bon diagnostic précède toute tentative de résolution.

Caméra 2005-2020

CM – CAMEROUN :: Parties d’une diaspora explosive :: CAMEROUN

Source: https://www.camer.be/83402/30:27/cameroun-fragments-dune-diaspora-eclatee-cameroon.html

QU’EN PENSEZ-VOUS?

Donnez votre point de vue et aboonez-vous!

[gs-fb-comments]

Votre point de vue compte, donnez votre avis

[maxbutton id= »1″]