CAMEROUN: Disputes conjugales- Voici comment et pourquoi la femme du recteur de l’Université de Yaoundé1 devant la justice

0
238

Selon nos informations, l’épouse du Pr Maurice Aurélien SOSSO est appelée par Mme Enyegue, une amie de son mari qui l’a battue, car elle soupçonne qu’elle est l’amante de son mari.

Les faits de B. Bertolt

Nkolo Asse Ginette Patience Mme SOSSO est attendue au tribunal après le combat qu’elle a orchestré il y a quelques semaines dans le bureau de son mari, le recteur de l’Université de Yaoundé 1, Maurice Aurélien SOSSO.
Le Pr Mandob Damaris épouse Enyegue, qui a battu Mme SOSSO à deux reprises, soupçonnée d’être le Djomba de son mari, et a intenté une action en justice le 23 février 2021.

Rappelons que depuis ces événements, le professeur Sosso a souligné qu’il n’avait jamais eu de relation avec Mme Enyegue, qu’il connaît depuis 30 ans et qu’il considère comme sa fille.

Les proches du dossier accusent Mme SOSSO d’être influencée par les marabouts qui lui ont dit que son mari l’avait trompée. Alors, informée par son petit frère qu’elle a recruté dans le bureau du Pr SOSSO grâce à la présence du Pr Enyegue, elle arrivera au bureau, lui sautera dessus, lui tirera les cheveux et lui donnera deux gifles.

Le professeur Enyegue lui dira dans le calme olympique: « Si vous n’étiez pas l’épouse du professeur SOSSO, qui est mon patron, je vous aurais battu. »

ref: https://www.camerounweb.com/CameroonHomePage/NewsArchive/Disputes-conjugales-la-femme-du-recteur-de-l-Universit-de-Yaound-1-devant-la-justice-575782

QU’EN PENSEZ-VOUS?

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Donnez votre point de vue et aboonez-vous!

[gs-fb-comments]

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre point de vue compte, donnez votre avis

[maxbutton id= »1″]